www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 janvier 2010

Absentéisme : Faut-il punir les parents ?

Article paru sur le site du Café Pédagogique

"Je suis favorable à ce qu’on regarde comment améliorer l’efficacité de la loi" a prudemment suggéré Luc Chatel en réponse à une proposition du député UMP Ciotti qui demande que soit appliquée une loi de 2006 qui permet de supprimer les allocations familiales des parents des élèves absentéistes. Cette politique est-elle efficace ?

Punir les parents, une idée neuve de l’UMP. En fait, M. Ciotti ne fait que relayer une campagne lancée par X. Bertrand et l’UMP en octobre 2009. Le parti présidentiel avait mis en ligne une pétition appelant les sympathisants à demander " une meilleure application de ce volet de la loi du 31 mars 2006" demandant la suspension des allocations familiales.
Pour l’UMP, "si des absences répétées et injustifiées sont constatées chez un enfant, c’est bien la responsabilité de ses parents qui doit être engagée", il est donc légitime de sanctionner les parents.

Une méthode scolairement inefficace. Cette politique de sanction est appliquée en Angleterre depuis des années. Le pays a mis en place des mesures hyper répressives, qui vont bien au-delà de la suppression des allocations familiales.
En 2007 près de 10 000 parents ont été poursuivis du fait de l’absentéisme de leur enfant. Ils risquent des amendes importantes et même la prison ferme : 133 parents ont déjà été emprisonnés. Or les derniers chiffres, publiés en octobre 2009, montrent que cette politique est totalement inefficace.
Jamais l’absentéisme n’a été aussi élevé en Angleterre qu’en 2008-2009. 1,03% des heures de cours auraient été manquées, c’est le taux le plus élevé depuis qu’on l’enregistre, c’est-à-dire depuis 1994. En 2007 il était de 0,97%.

D’année en année, le taux d’absentéisme ne cesse de progresser en Angleterre.
A cela une raison : il y a des motifs sérieux à l’absentéisme. On ne luttera pas contre lui simplement en imaginant que les élèves sont paresseux, les parents incultes et démissionnaires et les profs ennuyeux.
Une petite visite sur le terrain, dans les établissements où ce taux est le plus important, pourrait amener les élus UMP à sortir de leur position de donneurs de leçons de morale pour aller sur le terrain social.

Mais électoralement cohérente. La cible réelle de cette mesure ne semble donc pas être un souci d’intégration scolaire des enfants des classes populaires, bien davantage frappés par ce fléau que ceux des classes favorisées.
A quelques semaines des régionales, cette mesure participe d’une campagne qui vise à stigmatiser les familles populaires qui sont aussi parfois "d’origine" immigrée. Elle n’empêche d’ailleurs pas le même parti de vanter un dispositif qui vise à rapprocher parents et collèges…

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.