www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 décembre 2010

Natation : les élèves privés d’enseignement ?

Le SNUipp vient d’écrire au ministre pour l’alerter des nouvelles dispositions présentes dans la circulaire concernant les normes d’encadrement des élèves.

La notion de bénévoles agréés disparait alors que bon nombre de classes sont encadrées depuis le début de l’année par ceux-ci. Les élèves vont-ils être privés de cet enseignement ? Le SNUipp demande expressément une réécriture de cette circulaire.


Monsieur le Ministre,

La circulaire n°2010-191 du 19-10-2010, parue dans le BO n°41 du 11 novembre 2010, « Natation : Enseignement dans les premier et second degrés », soulève un certain nombre de questions importantes et urgentes engageant la responsabilité des enseignants du premier degré qui pratiquent cette activité avec leur classe.

Le fait que la précédente circulaire Circ.N°2004-173 du 15/10/04 (BO n° 39 du 28 octobre 2004) ne soit pas abrogée place les personnels dans une situation inédite par l’existence concomitante de 2 textes qui comportent des éléments divergents, voire contradictoires.

Les conséquences de ce flou administratif sont majeures, notamment en ce qui concerne les conditions d’encadrement des activités de natation à l’école primaire. En effet, la circulaire prévoit que « S’agissant d’une activité à encadrement renforcé, l’enseignant est aidé dans cette tâche par des professionnels qualifiés et agréés par l’inspecteur d’académie » (cf. annexe 2, § 1.2).

L’encadrement du groupe-classe se définit ainsi :
- à l’école maternelle : l’enseignant et deux intervenants qualifiés et agréés ;
- à l’école élémentaire : l’enseignant et un intervenant qualifié et agréé. »

Cette nouvelle formulation semble exclure du dispositif les bénévoles, c’est-à-dire des parents d’élèves le plus souvent qui, dans de nombreux endroits, encadrent actuellement l’enseignement de la natation : s’ils sont agréés, ils ne sont pas pour autant nécessairement qualifiés. Si la généralisation d’intervenants professionnels nous paraît une exigence souhaitable, en revanche du fait de l’absence actuelle de moyens dont disposent certaines municipalités, elle ne peut se décréter en cours d’année, elle doit faire l’objet d’une véritable réflexion avec les différents partenaires. Faute de quoi, elle aurait pour effet immédiat d’obliger nombre d’enseignants à mettre un terme à cette activité obligatoire au regard des programmes.

L’ambigüité entre les termes professionnels et intervenants (incluant les bénévoles) doit être levée.

Pour que la pratique de la natation puisse être exercée dans les conditions pédagogiques et de sécurité indispensables à cette activité, nous vous demandons une réécriture claire et urgente de cette circulaire.

Nous vous demandons également d’y être associés, afin d’éviter que l’absence de concertation ne conduise à nouveau à des situations ambigües.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.