www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 janvier 2011

EVALUATIONS CM2 : on n’évalue pas les élèves sur des notions qu’ils n’ont pas étudiées.

Le principe de ces évaluations n’a pas changé, son calendrier non plus alors que le ministère avait semblé reconnaître l’an dernier qu’il y avait des problèmes, alors qu’il avait dû quelque peu triturer les chiffres afin d’éviter de publier des écarts trop sensibles avec les évaluations 2009.

Un rapport parlementaire avait reconnu « qu’une concertation approfondie avec l’ensemble des acteurs est indispensable » car elle a fait « assez largement défaut ».

La préférence des rapporteurs penchait pour une évaluation diagnostique en début d’année de CM2, « sur des points du programme déjà abordés au cours de l’année scolaire précédente », ce qui relève en effet du bon sens pédagogique…

Le ministère avait même fini par recevoir les organisations syndicales sur ce sujet, un début de changement de codage était apparu, la question du calendrier semblait pouvoir trouver une issue positive.

Las ! Pour cette année le calendrier ne change pas, le codage évolue pour environ 1/3 seulement des items : 2 codes seront rajoutés, à destination des enseignants pour indiquer si l’élève a répondu partiellement sans erreur, ou avec erreur. Le livret du maître devrait donner des pistes aux enseignants pour l’analyse des erreurs.

La remontée des résultats, quant à elle, restera binaire.

Un peu comme si le ministère disait aux enseignants qu’ils pouvaient s’amuser à coder plus finement, mais que cela ne l’intéressait pas pour sa communication « grand public » qui continuerait à se faire sur le mode « tout faux ou tout juste ».

D’un point de vue déontologique nous ne pouvons pas évaluer nos élèves sur des notions qu’ils n’ont pas étudiées.


Consigne syndicale du SNUipp/FSU

Ne faire passer que les items correspondant aux notions étudiées en classe.
Les autres sont codés en absence (A).


Et la prime de 400 € ?

Il est possible que l’administration utilise la prime comme moyen de rétorsion à toute action allant à l’encontre des instructions ministérielles. Dans plusieurs cas, il y a eu des tentatives pour ne pas la verser ou n’en verser qu’une partie à des collègues engagés dans une action visant à adapter les évaluations.

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.