www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carrière   / Notation des enseignants 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 février 2011

Le ministère va-t-il remplacer la notation des profs par un entretien de carrière ?

Mise à jour du 4 février 2011

Entretiens de carrière 2 et 20 ans : Informations et consignes

Plusieurs sections du SNUipp alertent sur la mise en place d’une expérimentation d’entretiens de carrière concernant les personnels ayant 2 ans et 20 ans d’ancienneté.

Cette expérimentation n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les organisations représentatives des personnels.

Nous venons d’interpeller le ministère qui confirme cette expérimentation. Il nous précise que ces entretiens s’inscrivent dans le pacte de carrière. Ils concernent la partie « mobilité des enseignants ».

Ils ne remplacent pas les modalités actuelles d’évaluation des enseignants sous forme d’inspection, toujours selon le ministère. La lettre de Luc Chatel adressée aux enseignants avec le bulletin de salaire en septembre dernier en faisait état.

Un courrier de la DGRH cité ci-dessous et adressé aux chefs d’établissement et aux IA apportent plusieurs informations complémentaires :

- L’Entretien à 2 ans après titularisation doit « permettre à l’enseignant de s’exprimer sur son entrée dans le métier. La question de la mobilité à court terme ne devrait apparaître que très exceptionnellement à ce stade ».

- L’Entretien à 20 ans peut aborder « l’hypothèse d’une éventuelle mobilité fonctionnelle. » Dans ce cas, « l’IEN doit pouvoir apporter les premiers éléments de conseils ou d’éclairages ».

La mise en oeuvre serait amenée à se généraliser d’ici fin juin 2011 et concernerait donc l’ensemble des T2 et T20.

- Ces entretiens sont conduits par « l’IEN de la circonscription ou le cas échéant, un conseiller pédagogique, voire le directeur d’école ».

Dans l’immédiat, le SNUipp a communiqué deux principes au ministère. De fait, ce sont deux consignes que nous pouvons relayer auprès des collègues :

- Les enseignants ne peuvent être contraints à se rendre à ces entretiens. Ce doit être sur la base du volontariat ;

- Les CPC et les directeurs d’écoles n’ont pas à mener à ces entretiens.

La DGRH a donné un accord oral à ces demandes.

Nous avons demandé à être reçus très rapidement sur cette question pour que ce dossier soit clarifié et précisé.


L’expérimentation est lancée et elle pourrait rapidement être généralisée. L’idée c’est de remplacer les notes actuelles par un entretien avec le chef d’établissement ou l’I.E.N.

Gros émoi le 2 février chez les syndicats d’enseignants et d’inspecteurs. Des chefs d’établissement ont fait savoir qu’ils avaient reçu un courrier de la Directrice des relations humaines du ministère annonçant une nouvelle évaluation des enseignants ayant 2 ou 20 ans de carrière. Ils subiraient un entretien avec leur chef d’établissement dans le secondaire ou leur IEN dans le primaire.

Il s’agirait d’une expérimentation réservée à quelques établissements et quelques circonscriptions dans chaque académie. Dans le premier degré, l’IEN peut être remplacé par le conseiller pédagogique de circonscription ou par le directeur. Dans le second degré les conseillers mobilité peuvent suppléer le chef d’établissement.

Fin janvier, dans une réunion interne de l’UMP, selon le blog de L Debril, Luc Chatel s’était laissé à dire que l’évaluation des enseignants devait échapper aux corps d’inspection.

"Il faut revoir le fonctionnement du corps de l’inspection et créer des entretiens d’évaluation avec des personnalités indépendantes, qui ne soient ni des inspecteurs, ni des chefs d’établissement".

Est-ce un programme pour l’après 2012 ?

Ou la fuite du 2 février annonce-t-elle une décision avant les élections ?


 

25 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.