www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire rentrée 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 avril 2011

Carte scolaire : Boycott du CTPD du mardi 5 avril 2011

Pour dénoncer la suppression en Haute-Saône de 20,5 emplois d’enseignants à la rentrée 2011, les organisations syndicales représentant les enseignants ont boycotté le Comité Technique Paritaire Départemental qui devait se réunir le mardi 5 avril 2011 à l’inspection académique de Vesoul pour étudier les mesures de fermetures et d’ouverture de classe.


Le CTPD est reporté au vendredi 8 avril à 14 heures.

Vous pouvez encore faire parvenir les modifications d’effectifs de dernière minute au SNUipp-FSU Cliquer ici..

Ce report n’aura aucune incidence sur le calendrier du mouvement.


Les suppressions d’emplois d’enseignants du premier degré en Haute-Saône sont la conséquence directe du non remplacement d’un départ à la retraite sur deux.

L’inspectrice d’académie tente de justifier ces suppressions d’emplois par une supposée baisse des effectifs d’élèves artificiellement gonflée par la non prise en compte des élèves de moins de 3 ans.

Rappelons que 440 élèves de deux ans et demi auraient pu être scolarisés cette année si on avait gardé les conditions d’encadrement de 2001 (l’équivalent de 15 à 20 classes qui ont disparu) !

Cette fameuse baisse d’effectifs en Haute-Saône, on ne la voit pas.

L’application des règles départementales conduirait à un différentiel de moins 4 postes entre les ouvertures et les fermetures !

Et encore, pour cela, l’école rurale est mise à mal (Faucogney, La Longine Corravillers), l’éducation prioritaire disparaît (Héricourt Louise Michel, Ronchamp), les élèves de moins de 3 ans ne sont plus comptabilisés, les zones de revitalisation rurale sont ignorées…

Pour obtenir les 20,5 retraits d’emplois exigés par le ministère, et pour éviter des manifestations de mécontentement des parents et des élus dans les villages et les quartiers, l’inspectrice d’académie envisage de fermer 12 postes spécialisés consacrés à l’aide aux élèves en grande difficulté et aux élèves handicapés. Ce sont les élèves les plus fragiles qui seront les premiers touchés.

Comme cela ne suffira pas et pour faire le compte, l’inspectrice supprimerait aussi 3 à 5 postes consacrés au remplacement des maîtres. Rappelons qu’il y a un ou deux ans, des classes vaquaient en nombre par manque de remplaçants, les parents pétitionnaient et des élèves n’avaient pas classe !

Le problème était si important que l’inspection académique avait dû créer de nouveaux postes de remplaçants. Las ! La suppression d’un fonctionnaire sur deux départs à la retraite l’exige ; les classes vaqueront de nouveau l’année prochaine.

Toutes ces décisions vont cruellement aggraver la situation de l’école primaire dans notre département comme dans le reste de la France. Rappelons que la France est un des pays développés qui consacre le moins de moyens pour son école primaire.

C’est aussi en France que les effectifs des classes primaires sont les plus chargés et que l’école amplifie le plus les inégalités entre les élèves.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.