www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire Rentrée 2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 juin 2011

Suppressions de classes : le gouvernement va-t-il lâcher du lest ?

Suppressions de classes : le gouvernement va-t-il lâcher du lest ?

Selon l’AFP, N Sarkozy pourrait annoncer de nouvelles mesures sur les suppressions de classes au primaire d’ici la fin juin. Lors d’un déjeuner avec les députés UMP il aurait déclaré qu’il y aurait "de nouvelles mesures pour le primaire et le secondaire" et qu’elles seraient annoncées avant fin juin.

Mais il a aussi rappelé le maintien du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite... L’association des maires de France avait protesté contre la fermeture de 1500 classes à la rentrée.Le SNUipp a organisé un rassemblement le 18 mai devant le Ministère.


Dépèche AFP

Nicolas Sarkozy reste ferme sur le prin­cipe du non-remplacement d’un fonc­tion­naire sur deux par­tant à la retraite mais fera avant fin juin des pro­po­si­tions sur le pri­maire, dont la situa­tion inquiète for­te­ment les élus, et sur le secon­daire, ont indi­qué plu­sieurs dépu­tés UMP.

"Il ne faut pas céder sur le non-remplacement d’un fonc­tion­naire sur deux par­tant à la retraite, comme je n’ai pas cédé sur les retraites", a dit M. Sarkozy lors d’un déjeu­ner mer­credi à l’Elysée avec les dépu­tés UMP, selon Lionel Tardy (Haute-Savoie).

"Mais nous ferons des pro­po­si­tions sur le (pro­blème spé­ci­fique) dans le pri­maire et dans le secon­daire avant fin juin", a annoncé le pré­sident de la République. Le ministre de l’Education natio­nale Luc Chatel avait indi­qué fin mai qu’il "veille­rait à fer­mer le moins de classes pos­sibles" et qu’il "deman­de­rait au Premier ministre et au pré­sident de la République un trai­te­ment dif­fé­ren­cié pour le primaire".

Un peu plus tard, il avait sou­haité qu’il y ait "autant de classes" en 2012 qu’en 2011.

Pour la ren­trée 2011, 8.967 postes devraient être sup­pri­més dans le pri­maire (sur les 16.000 sup­pri­més au total dans l’Education natio­nale), ce qui entraî­nera 1.500 fer­me­tures de classes, au moment où les écoles accueille­ront 4.900 élèves de plus. Dans le secon­daire, ce sont 4.800 sup­pres­sions de postes d’enseignants qui sont prévus.

Ces annonces sus­citent de fortes mobi­li­sa­tions de la part des syn­di­cats et des parents d’élèves, un mécon­ten­te­ment relayé par des élus très inquiets à l’approche des élec­tions séna­to­riales du 25 septembre.

Le gou­ver­ne­ment devrait égale­ment sup­pri­mer 16.000 postes en 2012 dans l’ensemble de l’Education natio­nale, et le thème devrait occu­per la cam­pagne présidentielle.

 

59 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.