www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carrière   / Salaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 novembre 2011

Détail des mesures concernant l’augmentation du salaire des enseignants débutants et des indemnités direction d’école
Ces mesures prendront effet le 1er février 2012.

Augmentation du salaire des enseignants débutants et des indemnités direction d’école
Les annonces du ministre ne sont pas du luxe...
mais nous sommes loin de la revalorisation de tous les enseignants !

Lors de sa visite au salon de l’éducation ce jeudi 24 novembre, le ministre de l’éducation a annoncé des mesures de revalorisation des enseignants.

il est à noter qu’il le fait au moment où les syndicat appellent à une grève dans l’Éducation Nationale le jeudi 15 décembre.


Pour les professeurs des écoles, elles consistent essentiellement

- en une augmentation d’environ 100 euros par mois en début de carrière pour les enseignants débutants à partir du 1er février 2012. A cette date, tout jeune enseignant à temps plein touchera au minimum 2000 euros bruts, soit près de 1670 € nets. Cela représente une hausse de 5% par rapport à la situation antérieure. 107 000 enseignants du public et 18 000 du privé, en dessous de l’échelon 5, devraient en bénéficier. A partir de l’échelon 5 il n’y a plus de revalorisation.
Plus de détails en cliquant ici.

- et en une augmentation de 50 % de la part variable de l’indemnité des directrices et directeurs d’école serait augmentée de 50 % à compter du 1er février. 


- Pour les écoles de 1 à 4 classes, l’indemnité passe de 200 euros annuels à 300 euros, soit de 16,60 à 25 euros mensuels.
- 
 Pour les écoles de 5 à 9 classes, l’indemnité passe de 400 à 600 euros annuels, soit de 33,33 à 50 euros mensuels. 

- Pour les écoles de 10 classes et plus, elle augmente de 300 euros, passant de 600 à 900 euros annuels, soit de 50 à 75 euros mensuels.


Par ces annonces, le ministre reconnaît que la question salariale reste, en France, sensible pour les enseignants dont les rémunérations restent très éloignées des standards internationaux, notamment dans le premier degré.

Le SNUipp-FSU avait d’ailleurs écrit au ministre récemment à ce sujet en lui demandant d’apporter des réponses concrètes.

Le ministre semble prendre également conscience du conflit ouvert sur la direction d’école ; il y apporte une première réponse en terme de reconnaissance financière. Pour autant, les sujets de mécontentement sont encore d’actualité. La disparition de l’aide administrative, l’alourdissement de la charge de travail, le manque de temps de décharge, maintiennent la direction et le fonctionnement de l’école sous tension.

A ce sujet, le SNUipp-FSU renouvelle son action « Je réponds si j’ai le temps » qui appelle les directrices et directeurs d’école à prioriser les multiples demandes du ministère : ce sont les élèves et les parents d’abord !

Les mesures annoncées ne sont donc pas des mesures de luxe mais de simples rattrapage tant le retard est important.

Le SNUipp souligne que de nombreux enseignants restent, encore une fois, au bord du chemin.

Les annonces ne répondent pas à la situation des professeurs des écoles, injuste et inégalitaire. Le SNUipp demande l’ouverture d’une véritable négociation ouverte sur la reconnaissance de tous les enseignants.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.