www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 décembre 2011

Un thinktank qui inspire l’UMP propose de créer deux systèmes éducatifs, celui des gueux et celui des gens bien.

Article paru sur le site du Café Pédagogique

Le prêt à penser de droite vient de glisser à l’extrême droite. Fondapol, un thinktank qui inspire l’UMP, propose de créer deux systèmes éducatifs, celui des gueux et celui des gens bien.

Et à l’intérieur des systèmes de rétablir la saine hiérarchie qui fait des professeurs les garde chiourmes d’un côté, les valets de l’autre, de l’ordre bourgeois.
Il fallait oser. Ils l’ont fait. Et cela va peser lourd sur la campagne électorale.

La France des Bantoustans.
Quand nous regardons Nicolas et Mamed, vous, moi, nous croyons bêtement qu’ils ont des droits égaux.
Fondapol ne le pense pas.
Pour Fondapol, "de nouvelles formes d’hétérogénéité sociale rendent désormais impossible la distribution d’un même savoir à tous".

Cette "proposition n°1" fonde tout le programme de Fondapol.
Elle affirme que les pauvres sont inéducables.

La vision qu’elle donne du pays c’est celle d’un pays composé de barbares et de citoyens, la coupure entre les uns et les autres étant sociale.

Cette vision va plus loin que celle de la IIIème République avec ses deux systèmes éducatifs, celui des pauvres et celui des riches, en ce sens où elle affirme l’inéducabilité des pauvres là où la République prônait leur élévation. C’est une France des Bantoustans que propose Fondapol.

Deux écoles pour deux pays.
Fondapol propose donc la création de deux systèmes éducatifs.

D’un côté "l’école fondamentale", comprenez celle où l’on tente de transmettre le minimum de maths, français, EPS et d’obéissance dont les enfants de pauvres ont besoin pour rester pauvres.

De l’autre la vraie école où Fondapol instaure la sélection permanente et où règne le principe d’autorité incarné par des chefs d’établissement tout puissants. La première s’arrête en 3ème pour les meilleurs.

(...)

Quelles conséquences ?
On ne sait à l’heure actuelle pas ce que sera le programme du candidat Sarkozy.
Ce que signifient les "propositions" de Fondapol c’est que la pensée de droite a rompu les amarres qui l’enchaînaient aux principes républicains. Fondapol prêche la guerre sociale. Ca promet une campagne violente que Fondapol reste l’inspiratrice du candidat de droite ou qu’elle devienne son repoussoir.

Les propositions de Fondapol, aller à la page 89

 

36 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.