Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière   / Notation des enseignants 


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Evaluation des enseignants : Une question mal posée

mardi 3 janvier 2012

Par Choukri Ben Ayed

"Le système éducatif dans son ensemble, a davantage à perdre qu’à gagner dans ce projet de réforme de l’évaluation des enseignants", écrit Choukri Ben Ayed, professeur de sociologie à l’université de Limoges.

Pour affirmer cela, il démonte pièce par pièce le raisonnement qui sous-tend le projet de décret ministériel.

Non, "l’effet maître" n’est pas démontré.

Oui, l’évaluation voulue par le ministère est en contradiction avec la dynamique collective que lui-même met en avant.

Au final, l’import des techniques de management entrepreneuriales dans le système éducatif ne peut être que négatif. Alors que le gouvernement vient de repousser la date ultime de réforme de l’évaluation, ce texte sape les fondations du projet Chatel.

Des propositions de Fondapol au décret Chatel, les thèmes de l’autonomie et de la responsabilité se sont imposés comme des évidences, et avec eux celui de la refonte de l’évaluation des enseignants.

Fait nouveau, c’est au seul chef d’établissement que serait désormais confiée cette tâche dans le second degré. Si l’on considère aujourd’hui comme acquis le fait que l’individualisation des carrières, le localisme et l’autonomie constituent des outils de dérégulation des statuts et du service public d’éducation, nous allons tenter néanmoins de prendre ici le thème de l’évaluation au sérieux.

Les tensions et les oppositions actuelles résultent en effet, selon nous, moins d’un refus radical de toute forme d’évaluation, que d’une façon de l’imposer infondée, dangereuse et à terme contre productive.

Lire la suite en cliquant ici

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr