www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire Rentrée 2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 janvier 2012

Carte scolaire : Monsieur le recteur, à quel jeu jouez-vous ?

Lettre ouverte de la FSU au recteur
Besançon, le 25 janvier 2012

Le Comité Technique Académique a rejeté à l’unanimité par deux fois vos projets de rentrée pour le premier et le second degré.

Les contre-propositions de la FSU, bien qu’adoptées à la majorité, ont été d’emblée écartées.

Vous persistez dans votre refus de communiquer aux organisations syndicales représentatives les dotations en moyens d’enseignement des lycées de l’académie, alors même que les proviseurs travaillent déjà dans leurs établissements respectifs aux modifications des structures et aux suppressions de postes sur la base des chiffres que vous leur avez transmis.

Monsieur le recteur, qu’attendez-vous donc du Comité Technique, censé incarner la « rénovation du dialogue social » tant vantée par le gouvernement ?
A quoi bon faire semblant de le consulter si c’est pour en ignorer les demandes et les décisions ?
À quel jeu jouez-vous ?

Tentez-vous de cacher le plus longtemps possible aux personnels de l’Éducation nationale comme aux parents et aux élèves l’ampleur des dégâts pour la prochaine rentrée ?

Essayez-vous d’éviter que la question de l’École ne s’invite avec force dans la campagne présidentielle ?

Nous n’entendons pas nous laisser enfermer dans un dialogue de sourds et servir d’alibi démocratique à des décisions qui vont à l’encontre des besoins des élèves comme des personnels.

Nous continuerons à tout faire, avec les collègues et les parents d’élèves, pour construire une École de la réussite pour tous.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.