www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carrière   / Enseignement spécialisé 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 juin 2013

Les RASED ne doivent pas être les oubliés de la Refondation...

PNG - 67.2 ko

A l’heure où le texte de Loi pour la refondation de l’école vient d’être adopté en première lecture au Sénat, la FNAREN et les rééducateurs de l’Education Nationale restent plus que jamais vigilants et demandent à nouveau l’ouverture des travaux sur la question de l’avenir des RASED et de leur évolution.

Le 28 ème congrès qui se déroulera à Tours du 5 au 8 juin, sera l’occasion de le réaffirmer.

Il y a tout juste un an, lors du dernier débat télévisé d’entre-deux tours, le Président de la République, alors candidat, dénonçait avec force la destruction massive des RASED par le précédent gouvernement. Cette intervention avait soulevé un vent d’espoir qui s’était concrétisé par la création d’une centaine de postes RASED sur le budget d’urgence des 1000 postes de l’été 2012, soit 10% des dotations.

Aujourd’hui, à l’issue de cette première année de quinquennat consacrée au chantier de cette Loi, la FNAREN reste inquiète sur l’avenir des aides apportées au sein de l’école par ces équipes d’enseignants spécialisés, notamment celles des rééducateurs.

En effet, à cette rentrée 2013/2014, la dotation en postes RASED devrait être de 72 postes sur les 3000 prévus dans le primaire, soit un peu plus de 2% des créations prévues cette fois.

Pour rappel, ce sont 5000 postes d’enseignants spécialisés (soit le tiers de leur effectif) qui ont été supprimés depuis 2008. Ces 5000 suppressions laissent ainsi 250 000 enfants sans une aide adaptée.

170 postes créés sur deux ans : nous sommes très loin des moyens nécessaires pour que les RASED retrouvent toute leur place auprès des équipes enseignantes ainsi que le prévoient les derniers textes officiels.

La publication récente du dernier rapport de la Cour des comptes qui veut ramener l’Education Nationale à une commande gestionnaire n’est en rien rassurante : cette logique s’inscrit à la suite du travail entrepris ces dix dernières années par la RGPP qui a eu comme conséquence, entre autres, la disparition des postes de RASED que dénonçait le nouveau gouvernement au printemps dernier.

Cette annonce en pleine session parlementaire sur la Loi d’orientation et de programmation n’est pas anodine : une fois la Loi votée, ce sera de la programmation des moyens et du prochain budget qu’il sera question.

Si la jeunesse est la priorité de ce quinquennat, si la Refondation en cours veut rebâtir une école qui soit un lieu de réussite, d’autonomie et d’épanouissement pour chacun, elle doit se doter des moyens humains nécessaires à ces ambitions.

Aider les jeunes en difficulté à reprendre confiance en eux, à investir l’école et les savoirs et à se dessiner un avenir ne pourra se faire avec la seule innovation pédagogique.

Pour que la Refondation ne fasse pas l’impasse sur la souffrance des enfants à l’école, elle doit reconstruire et renforcer les équipes spécialisées des RASED, dispositifs de qualité conçus pour les élèves les plus désarmés. Après cette année d’attente et d’incertitude pour les rééducateurs et les professionnels des RASED, nous vous donnons rendez-vous à Tours pour réaffirmer que l’école doit se donner les moyens de faire réussir tous les enfants qu’elle reçoit.

FNAREN Siège social : 143 rue Adolphe-Pajeaud – 92160 ANTONY Téléphone : 06 83 01 01 93 – Email : fnaren@fnaren.asso.fr Site : www.fnaren.com

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.