www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Réflexion sur l’Ecole 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 novembre 2013

Grève nationale Le 5 décembre, la grève devient nationale et unitaire, agissons ensemble !

- Pour la suspension et contre la généralisation de la réforme des rythmes, des discussions doivent s’ouvrir immédiatement pour une autre réforme !

- Conditions de travail, budget…Il faut du concret pour l’école primaire et très vite !

Après la grève départementale du 14 novembre suivie à près de 70% et initiée dans le cadre d’une quinzaine d’actions nationales, il s’agit aujourd’hui de renforcer l’action et de l’inscrire dans la durée nécessaire à la construction du rapport de force permettant d’infléchir la politique gouvernementale.

Avec la FSU, le SNUipp a travaillé aux convergences nécessaires avec tous les personnels impliqués dans la réforme des rythmes et une intersyndicale a eu lieu ce mercredi 20 novembre. Le SE-UNSA et le SGEN-CFDT ne s’y sont pas rendus.

Le SNUipp-FSU , les syndicats CGT, FO et SUD des enseignants des écoles et des territoriaux appellent à la grève nationale le 5 décembre. Les modalités départementales sont en cours d’élaboration...

Les raisons de la grève...

On ne peut pas continuer dans ce climat de trouble dans les écoles.

Les enseignants ont besoin de sérénité pour bien travailler à la réussite des élèves, en confiance avec les familles. La priorité au primaire ne peut pas se résumer à une réforme des rythmes mal pensée et contestée. Elle doit donc être suspendue, le décret doit être remis à plat !

Pendant ce temps-là, la nécessaire transformation de l’école reste à quai et ce d’autant que l’investissement budgétaire ne se traduit pas encore par une vraie « priorité au primaire ».

Où est la priorité au primaire quand le ministre envisage une mesure d’allègement du temps de service pour les enseignants de collège en éducation prioritaire mais pas pour ceux des écoles qui, pourtant, vivent les mêmes réalités professionnelles ? Cette discrimination est une véritable provocation !

La priorité au primaire marche à l’envers. Maintenant, ça suffit !

L’enjeu pour notre école, c’est bien la réussite de tous les élèves. Et les vraies priorités sont les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignants.

Le ministre doit y répondre sans attendre.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.