www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : CHSCT 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints

Dans la même rubrique

23 janvier 2014

DUER (Document Unique d’Evaluation des Risques professionnels) :
c’est de nos conditions de travail qu’il s’agit !

L’Éducation Nationale s’intéresse (commence à s’intéresser) aux conditions de travail de ses agents, avec 15 ans de retard sur le privé.

Il était temps ! L’insistance des organisations syndicales a donc fini par faire bouger les choses.

La première étape est le recensement des risques auxquels sont exposés les personnels dans leur cadre professionnel. Ces risques sont propres à l’exercice d’une profession. Ils peuvent être divers : chute, manipulations, exposition à des produits dangereux, liés au poste de travail (mobilier inadapté) mais aussi aux « risques psychosociaux ». *

Ce recensement doit se faire dans chaque structure de l’Education Nationale (école, collège, lycée, DSDEN) à travers un document appelé « document unique » (DUER).

Le recueil de toutes ces informations a pour but dedéfinir des politiques de prévention afin d’améliorer les conditions de travail des personnels. L’employeur a pour obligation de tout mettre en œuvre pour protéger les salariés et doit donc réduire les facteurs de risques professionnels repérés grâce au DUER.

Le SNUipp-FSU est intéressé par toute démarche qui vise à améliorer les conditions de travail des personnels. Encore faut-il s’en donner les moyens ! Le problème, c’est que l’Éducation Nationale le fait à la manière de… l’Éducation Nationale. C’est-à-dire dans la précipitation, à coup d’injonctions et sans moyens… Nous savons que cette méthode est inefficace et ne permet pas aux personnels de s’approprier la démarche. La mise en place des PPMS est l’illustration de ce qu’il ne faut pas faire. Dix ans après leur mise en place (obligatoire), près d’une école sur trois en Haute-Saône ne l’a toujours pas renvoyé à l’administration.

Identifier les risques que l’on rencontre dans son cadre professionnel ne s’improvise pas. Dans d’autres services publics, ce sont des entreprises ou des personnels spécialisés dans ces procédures qui contribuent à ce travail. Vu la misère dans l’Éducation Nationale, il ne faut pas y compter.

Si nous devons le faire nous-mêmes, nous devons être formés (animations pédagogiques, stages-écoles). Nous devons avoir du temps de dégagé pour le faire (du temps de travail évidemment !)

Malgré les alertes que le SNUipp-FSU 70 a porté en amont, et ce à plusieurs reprises…, c’est bien la bonne vieille méthode Éducation Nationale qui est appliquée… Et allez, c’est parti, le « document unique » déboule dans les écoles… à rendre pour avril !

Les directeurs ont été convoqués/invités à une réunion de sensibilisation au pire moment de l’année, alors qu’ils étaient submergés d’innombrables sollicitations (particulièrement à cette rentrée).

Ces réunions sont faites hors temps de travail dans certaines circonscriptions et sans indemnisation des déplacements contrairement aux engagements pris par le dasen.

Les intervenants (inspecteur santé sécurité au travail, conseillers de prévention…), plus habitués à travailler dans le second degré, connaissent mal les écoles. Leur discours n’est pas adapté à notre réalité. Malgré nos alertes, ils sous-estiment notre surcharge de travail et le profond mécontentement qui règnent dans la profession suite à la politique du gouvernement (imposition des rythmes, blocage des salaires…).

Les délais posés pour la remontée sont intenables.

Pourtant, il s’agit de nos conditions de travail. Ce document, c’est notre affaire. C’est l’occasion de mettre au grand jour les difficultés que nous rencontrons et qui pèsent sur nos conditions de travail et de santé dans notre métier.

Au SNUipp-FSU 70, nous ne nous résignons pas à ce que le « document unique » ne soit qu’une paperasse de plus « à remonter », une obligation administrative supplémentaire. Pour cela, le SNUipp-FSU 70 donne les consignes suivantes :


- La date de remontée en avril est irréaliste. On n’en tient pas compte.

- On ne s’improvise pas conseiller de prévention. Chaque école demande l’aide d’une personne formée pour l’aider dans sa démarche d’identification des risques. Modèle de lettre ci dessous.

- Chaque école demande le temps de travail nécessaire à l’appropriation et à la rédaction du document unique sous la forme d’un stage école (trois heures).

Informez le SNUipp-FSU 70 de vos demandes et des réponses de l’administration.

*D’après le Ministère du Travail, les risques psychosociaux recouvrent des risques professionnels qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés : stress, harcèlement, épuisement professionnel, violence au travail... Ils peuvent entraîner des pathologies professionnelles telles que des dépressions, des maladies psychosomatiques, des problèmes de sommeil, mais aussi générer des troubles musculo-squelettiques, des maladies cardio-vasculaires, voire entraîner des accidents du travail.

RTF - 35.4 ko
courrier dasen duer

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.