www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire rentrée 2014 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 avril 2014

Carte scolaire Rentrée 2014 - Les propositions de fermetures ouvertures de classes du dasen à l’issue du Groupe de travail du 01 04 2014

La refondation n’atteint pas la Haute-Saône !


Rentrée 2013 : 13 postes d’enseignants des écoles supprimés.
Rentrée 2014 : 16 postes d’enseignants des écoles supprimés.


Mesures étudiées par le Groupe de Travail du 01 04 2014

Liste des propositions de fermetures ouvertures de classes : cliquer ici

Listes des propositions concernant les postes hors la classe : cliquer ici

Liste des propositions de restructurations du réseau scolaire : cliquer ici


Calendrier

Attention, tout ira très vite.

Mardi 8 avril : Comité Technique Spécial carte scolaire premier degré à la direction départementale

Mardi 15 avril : Conseil Départemental de l’Education National qui réunit représentants des personnels, des parents d’élèves, des élus locaux en préfecture. C’est à l’issue de ce Conseil que le directeur académique arrêtera officiellement les mesures de carte scolaire pour la rentrée 2014.


Enseignants, parents d’élèves, élus, vous voulez défendre votre école
N’hésitez pas à contacter le SNUipp-FSU 70 :

- Par mail Cliquer ici

- Par téléphone au 03 84 75 34 53.


Les seuils d’ouverture/fermeture de classe appliqués en Haute-Saône.
en cliquant ici


L’analyse du SNUipp-FSU 70

Promesses de campagne, effets d’annonce de Peillon…
Nous ne pouvons que le constater, pour la troisième rentrée scolaire, les vagues de la refondation n’atteignent toujours pas la Haute-Saône.

Après la rentrée 2013, réalisée avec 13 postes en moins, la rentrée 2014 dans les écoles de notre département se fera avec une nouvelle suppression de 16 postes d’enseignants.

L’inspecteur d’académie va donc employer les mêmes moyens que ceux appliqués sous l’ère Sarkozy : fermetures de classes rurales, mise à l’écart des élèves de deux ans, suppression de postes de remplaçants, modifications contraintes de certains RPI…

S’y ajoute la précipitation, le manque de dialogue, et une vision purement administrative de la gestion des personnels et de l’aménagement du tissu scolaire de notre département.

Pourtant la refondation avait annoncé :

La mise en œuvre du « plus de maîtres que de classes » fait long feu.
5 postes (seulement !) fonctionnent cette année en Haute-Saône. Encore ont-ils été obtenu en fermant des postes par ailleurs. L’effet d’affichage est passé. Sous prétexte de recentrage sur l’éducation prioritaire, l’inspecteur d’académie n’en conservera que trois.

Une priorité nationale « scolarisation des moins de trois ans » ignorée :
En refusant de les décompter dans le effectifs, le dasen finit par faire baisser encore le nombre d’élèves de deux ans scolarisés en Haute Saône. Ils ferment des classes de tout petits dans des écoles qui les scolarisaient depuis des décennies.

Une priorité nationale pour l’« Éducation prioritaire » : Rien de plus en Haute Saône. Nos élèves ne sont apparemment pas assez prioritaires.

La lutte contre la difficulté scolaire n’obtient pas grand-chose. Après la saignée Sarkozy, il n’est proposé que la création d’un poste de psychologue scolaire. C’est insuffisant.
Aucun maître spécialisé supplémentaire n’est créé en Rased, aucun départ en formation n’est prévu… Pour devenir maître spécialisé en Rased, une seule voie subsiste : être candidat libre (avec peut-être une aide à la préparation proposée par l’institution.

La seule action volontaire du dasen consistera à un charcutage administratif des circonscriptions afin de modeler la carte des circonscriptions sur celle des communauté de communes.
L’objectif avoué est, à terme, de transférer la compétence scolaire aux communautés de communes et d’avancer ainsi vers la territorialisation de l’éducation nationale.
Le rêve du dasen et des libéraux (de gauche et de droite) est de pouvoir gérer la carte scolaire sans conflit, de manière technocratique, sur le mode "quel plaisir de travailler entre personnes responsables" : « Monsieur le président de la communauté de commune, vous aurez xxx élèves l’an prochain, je vous accorde xxx postes d’enseignants. Faites pour le mieux. Si votre collectivité est riche vous pourrez pour compléter votre dotation insuffisante en recrutant quelques enseignants vacataires payés au SMIC horaire. Bon courage … »

Pour ce charcutage, un seul facteur est retenu : une « cohérence » administrative avec les COM COM. Les autres facteurs, humains, pédagogiques, géographiques… n’ont pas d’importance aux yeux du Dasen.


 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.