www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire rentrée 2015 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 décembre 2014

Carte scolaire : projets dangereux du dasen : mort des petites écoles en Haute-Saône et remise en cause du barème départemental pour les mutations.

Carte scolaire : Le dasen souhaite la mort des petites écoles.

Le directeur académique a affiché lors du groupe de travail "carte scolaire" du jeudi 27 novembre sa volonté de "upgrader" (mot qu’il se plait à répéter) l’École Publique en Haute-Saône. Il renonce à créer de nouveaux pôles éducatifs mais il veut maintenant regrouper les petites écoles sur des pôles ou de grosses écoles existants.

Objectifs : fermer toutes les écoles à une (voire deux) classe(s) et ne plus avoir d’écoles à moins de cinq classes.
A terme, son rêve serait qu’il n’y ait que des "points" (sur une carte ce sont les écoles) d’au moins 10 classes. Il souhaite persuader les élus de la nécessité de ces regroupements et des investissements nécessaires à leur réalisation. Il écarte les questions de la ruralité, de l’éloignement, des temps de transport et de cantine qui deviendraient obligatoires.
A ses yeux, 30 minutes de bus par trajet ce n’est pas un problème pour un élève de trois ans.

Le SNUipp-FSU 70 s’est opposé à cette vision technocratique et uniquement financière de l’évolution de l’Ecole Publique. Nous ne rejetons pas, par principe, des regroupements d’écoles quand ils apportent du mieux aux élèves, aux familles et aux enseignants. Mais nous luttons contre une vision uniquement budgétaire qui ferait de la suppression des petites écoles un dogme.

Souvent, les petites structures sont bien adaptées à la contrainte géographique. Elles offrent un Service Public d’Education de qualité quand les élus jouent le jeu et investissent.

École rurale n’est pas synonyme d’école au rabais : des études montrent que l’école rurale a de bons résultats.

Nous savons bien que la motivation principale du directeur académique est de récupérer par le biais des fermetures et des regroupements plusieurs dizaines de postes d’enseignants.

Contournement du barème par la multiplication des postes à profil.

Le dasen a prolongé sa vision très personnelle de l’évolution de l’École en Haute-Saône lors du groupe de travail "mouvement" de cet après-midi en manifestant sa volonté de transformer les règles du mouvement au détriment des personnels. Le dasen souhaite pouvoir nommer les directeurs des grosses écoles et les conseillers pédagogiques sans tenir compte du barème.

Il lui "faut des cadres". Et il a des critères.

Un bon directeur, ce doit être "un gars performant capable de convaincre le maire de récupérer les subventions au conseil général, de construire le pôle à venir, de rester le soir après l’école, d’assister à toutes les réunions…"

De même, un bon conseiller pédagogique doit avoir avant tout de bonnes relations avec l’IEN. Pour lui le CAFIPEMF n’est pas un critère important.

Pour tout cela, pas besoin de barèmes ou de règles. Le copinage avec l’IEN serait une condition nécessaire et suffisante.

Au SNUipp-FSU 70, nous ne pouvons accepter cette conception paternaliste et réactionnaire des affectations dans la fonction publique. Ce sont les diplômes, les certifications et le barème qui doivent être la règle, la même pour tous.

Rien n’est encore arrêté. Nous appellerons les collègues à agir contre de tels projets s’ils venaient à se concrétiser.


Télécharger la grille Ouvertures/Fermetures de Haute-Saône

 

5 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.