www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : SNUipp-FSU 70  / Actions : manifs, grève, AG, tracts etc. 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er novembre 2014

Salaires, conditions de travail, rythmes, créations d’emplois
Grève du mardi 3 février 2015

JPEG - 98.6 ko

GREVE NATIONALE Mardi 3 février 2015
Appel national du SNUipp et de la FSU
Rassemblement à 10 heures 30
devant l’inspection académique VESOUL


Déclaration préalable de grève

RTF - 34.5 ko
declaration_prealable_3_fevrier_2015

La faire parvenir à votre IEN avant Vendredi 30 janvier 2015 minuit par courrier ou par mail (avec votre signature et accusé de réception de votre mail).


Combien de grévistes dans votre école ?
Enquête en ligne, cliquer ici


POURQUOI LA GRÈVE ?

L’urgence salariale

Devant le déclassement salarial des enseignants, la revalorisation devient une urgence.
L’annonce de la prime aux recteurs a sonné comme une provocation alors que le salaire des enseignants va baisser, une fois encore, en janvier.
Il faut d’urgence rattraper les pertes de salaires, augmenter le point d’indice - gelé depuis 2010 – et aligner immédiatement l’ISAE (400 € bruts annuels) sur l’ISOE du 2nd degré (1200 € brut annuels).

L’entêtement du ministère à maintenir sa reforme ratée des rythmes scolaires a conduit au pire

Cette réforme entraîne une dégradation importante des conditions de travail des enseignants et des élèves. Ce sont les contingences de l’organisation du périscolaire et les décisions des élus qui ont primé. La ministre de l’Éducation Nationale peut multiplier les déclarations
triomphales sur des gains supposés dans les apprentissages au CP, nous savons qu’il n’en est rien. Ce n’est pas cette réforme des rythmes qui va permettre de réduire de manière sensible l’échec scolaire.
Il est grand temps que le ministère remette tout à plat.

Le travail empêché

Injonctions contradictoires, multiplication des enquêtes et formulaires administratifs dont l’efficacité et la nécessité restent à prouver, poids d’une inspection peu formatrice, autoritarisme hiérarchique parfois, sentiment de travailler dans l’urgence et de manquer de temps…
Dans un premier temps, il nous faut obtenir sans délai la fin des APC et la prise en compte du "travail invisible" des enseignants dans le décompte de nos horaires de service.

Des moyens pour l’École

La refondation de l’Ecole et la priorité au primaire sont restées des slogans. Nous ne voyons rien venir dans les écoles.
Bien au contraire : les suppressions d’emplois d’enseignants continuent, le manque de remplaçant perdure, la scolarisation des plus petits à l’école maternelle recule, les Rased ne sont pas reconstitués, les menaces sur les Segpa et les IME se font plus précises…

Au moment où l’Ecole revient au centre du débat démocratique, au moment où elle est sommée - à elle seule et sans moyen - de rétablir le respect des valeurs laïques et républicaines, de permettre le respect de l’autre et de la liberté de conscience... il est urgent de réclamer, publiquement et en grand nombre, la nécessité de recruter des enseignants… et de les former !

Il est temps pour le gouvernement d’investir sérieusement dans l’éducation des élèves, de nous doter de moyens pour éviter que les inégalités sociales ne deviennent des inégalités scolaires.

Le gouvernement doit faire le choix, politique et démocratique, de renforcer l’ensemble des services publics. Pourtant, il a décidé d’attribuer des milliards aux entreprises avec son pacte de compétitivité - milliards qu’il ne peut donc pas attribuer aux services publics.

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.