Retour accueil

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Hommage à Christine RENON

vendredi 4 octobre 2019

Hommage à Christine RENON

Jeudi 3 octobre, jour des obsèques, nous étions près d’une centaine, répartis à Lure, Luxeuil, Gray et Vesoul ; pour rendre hommage à notre collègue Christine Renon.

Émotion, consternation, inquiétude...

Article dans La presse de Vesoul : ICI Chronique France Inter : ICI

Son geste désespéré vous a bouleversé. Lecture de textes, prise de conscience, discussion, débat... L’heure était au recueillement, mais pas seulement. Vous êtes nombreux à avoir eu envie de dire votre frustration, votre ras-le-bol, vos angoisses.

Il nous semble important en ces temps troublés de permettre à la parole de se libérer. Nous avons besoin de partager nos expériences, nos vécus. Il nous semble que savoir ce que vivent les autres collègues nous apaiserait quelque peu. Mais surtout, de ce partage sortirait un beau "coup de gueule" pour dire STOP ! Ça suffit. Nous vous proposons donc de remplir le formulaire en pièce jointe afin de recueillir vos témoignages et de centraliser les ressentis. Cela peut se faire de manière anonyme ou non. Papier, mail, vous pouvez nous le faire parvenir sous la forme que vous le souhaitez. Il s’agira ensuite pour nous de les diffuser et de les faire remonter à notre hiérarchie, après une analyse fine de tous les dysfonctionnements et les abus. Document à remplir :

PDF - 157.4 ko

[Pétition à signer : Plus jamais ça->https://plus-jamais-ca.fr/]

À 58 ans, la directrice de l’école maternelle Méhul, à Pantin (Seine-Saint-Denis), a mis fin à ses jours lundi 23 septembre. Avant sa mort, Christine Renon avait envoyé à son inspecteur d’académie et à tous les directeurs et toutes les directrices d’établissements scolaires de sa ville une lettre. "Aujourd’hui, samedi, je me suis réveillée épouvantablement fatiguée, épuisée après seulement trois semaines de rentrée", écrit-elle.

Son geste, sur son lieu de travail, la lettre qu’elle laisse pour l’expliquer, tout indique que les motivations de notre collègue sont d’ordre essentiellement professionnel. C’est un révélateur des difficultés auxquelles sont confronté.es les directrices et directeurs d’école, surchargé.es de travail et accablé.es d’injonctions hiérarchiques.

"Je suis tellement fatiguée", la lettre de Christine Renon, la directrice de maternelle de Pantin.

Ce geste de désespoir sur son lieu de travail de notre collègue Christine RENON, directrice de maternelle à Pantin (en Seine-Saint-Denis), a profondément marqué l’ensemble de la profession. La situation professionnelle qu’elle décrit dans son dernier courrier vaut comme témoignage testamentaire et fait écho à ce que vivent de plus en plus de professeurs des écoles. Le lien avec les conditions de travail est incontestable. Avec l’accord de sa famille, la lettre est accessible ci-dessous. Christine nous a quittés le samedi 21 septembre.

[

Le lettre de Christine

PDF - 194.1 ko

Affichette "enseignant en deuil"

PDF - 794.6 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr