www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Humeur ! 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2007

17.000 postes en moins dans l’Education nationale l’an prochain, et non 10.000 (le double déjà de De Robien) comme l’a indiqué la semaine dernière le ministre Xavier Darcos, selon Les Echos

10 000 suppressions d’emplois dans l’Education Nationale avait annoncé Xavier Darcos. 17 000 annonce le journal Les Echos.
Grandes manoeuvres gouvernementales et préparation psychologique de l’opinion , Ojectif : être soulagé en septembre d’apprendre qu’il n’y aura "QUE" 10 000 suppressions d’emplois... (Rappel : 5 000 suppressions d’emplois dans l’Education Nationale au budget 2007)
ou
Suppression historique d’emplois dans l’Education Nationale sous la pression conjointe de la réduction budgétaire de la fonction publique et de l’effort financier indispensable à faire pour les universités ?

"Soucieux de ne pas remplacer un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique dès 2008, le gouvernement vise 17.000 suppressions de postes à l’Education nationale", écrit le quotidien économique, ce qui correspond à peu près à la moitié des départs en retraite prévus.

"La contribution des ministères à la réduction des effectifs est en effet calculée à partir des prévisions de départ", selon Les Echos qui ajoute que "l’Education nationale fournira à elle seule une bonne moitié des bataillons, devant la Défense, les Finances et l’Ecologie".

"La Justice, l’Enseignement supérieur et la Recherche seront épargnés", selon le journal.

Le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, Eric Woerth, a confirmé la volonté du gouvernement d’appliquer la politique annoncée par le président Nicolas Sarkozy de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Cela équivaut à supprimer entre 30.000 et 35.000 emplois par an, sur les quelques 5 millions de fonctionnaires.

Le nombre d’élèves attendus va augmenter.
Les suppressions d’emplois dans l’Education Nationale sont le fruit d’un dogme politique qui touchera en premier les élèves des départements les plus ruraux et les élèves les plus fragiles.

Dans le premier degré cela se traduira
- par des effectifs en hausse dans les classes,
- par l’aggravation du manque chronique de maîtres remplaçants,
- par la non scolarisation des enfants de 2 ans et d’une part toujours plus importante des 3 ans,
- par la mise à mal de l’aide spécialisée aux élèves en difficulté.

En fin de compte ce sont les élèves eux-mêmes, en premier lieu, qui seront les victimes des choix budgétaires du gouvernement Sarkozy / Fillon.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.