www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : SNUipp-FSU 70  / Grève  / Droit d’Accueil (service minimum d’accueil) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 janvier 2008

Service minimum d’accueil dans les écoles à Vesoul et en Haute-Saône

A Vesoul, le dispositif n’existait pas.

L’article paru dans l’Est Républicain du 17 01 08 laisse entendre que le "Service Minimum d’Accueil" des élèves les jours de grève est déjà mis en place à Vesoul.
"Vesoul, un dispositif déjà en place" "Les jours de grève des maîtres des écoles, ce sont des animateurs qui assurent l’accueil dans les maisons de quartier".
A ce jour, pourtant, rien n’a été organisé à Vesoul en ce sens. Les parents d’élèves ont pu le vérifier lors de la dernière grève le 20 novembre 2007.
Les propos du Maire de Vesoul rapportés dans l’article ne concernent que les activités périscolaires, l’accueil du matin et le soir après les cours "en complémentarité d’actions à celle de l’Éducation Nationale, sans interférer.".

Un dispositif pour casser la grève

Le SNUipp rappelle que si les enseignants sont contraints à avoir recours à la grève et de perdre une journée de salaire, c’est d’abord pour des raisons d’avenir et d’efficacité du service public, dans l’intérêt des élèves et des personnels.
Le service minimum proposé par le ministre constitue bien une atteinte au droit de grève, notamment parce qu’il institue un financement à partir "à partir des fonds correspondant aux retenues sur salaires des enseignants grévistes".
Le SNUipp 70 dénonce le "service minimum d’accueil",

- qui vise à dresser les agents des services publics les uns contre les autres (notamment les agents des collectivités territoriales et les enseignants des écoles)
- qui tente de casser la grève en organisant "l’accueil" des élèves.

Qui se préoccupe de l’accueil les autres jours ?

Le Ministre se préoccupe de "l’accueil" des élèves les jours de grève.
En Haute-Saône, fréquemment, on peut compter plus de 25 classes sans maître le même jour faute de remplaçants en nombre suffisant.
Comme ils ne peuvent être accueillis dans nos petites écoles rurales, ils restent à la maison.
Qui se préoccupe alors de leur "accueil" ?
Qui se préoccupe de leur "enseignement" ?
Faut-il là aussi prévoir un service d’accueil municipal pour pallier le manque d’emplois dans l’Éducation Nationale ?
C’est aussi pour obtenir des postes de remplaçants en nombre suffisant, que les enseignants seront en grève le 24 janvier.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.