Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier 


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Stages de remise à niveau : surcharge importante et scandaleuse de travail pour les enseignants et les directeurs.
Les consignes du SNUipp.

vendredi 7 mars 2008

Les IEN envoient aux écoles des directives concernant la mise en place des stages de « remise à niveau ». Il y a charge, surcharge de travail pour tous en perspective (même pour les non volontaires), tout cela à faire en une semaine...

Directeurs d’école : une surcharge de travail inacceptable

Pas moins de 11 injonctions dans le courrier de l’IEN : « Faire part… », « Faire passer… », « Faire une liste… », « Envoyer aux familles… », « Collecter les … », « Envoyer une… », « Lister… »,« Collecter les … », « Envoyer à l’IEN… », « Informer l’enseignant volontaire… », « S’assurer que… »
Et si l’école est désignée comme lieu de stage, « Impérativement s’assurer de la disponibilité des locaux pendant les vacances et informer la mairie ».
Sans considération pour le travail déjà lourd assumé par les directeurs d’école, voilà que les IEN les bombardent d’instructions urgentes !
C’est toujours plus, toujours plus...

Classe de CM : une semaine de classe perturbée pour tous les élèves et une explosion de la charge de travail du maître

Tous les maîtres de CM, sans exception, ont une semaine pour élaborer et faire passer un bilan de compétences à tous leurs élèves et pour lister les élèves en difficulté susceptibles de bénéficier de ce dispositif.

Pas moins de 48 items à contrôler !

On demande au maître de réinventer une évaluation nationale avec ses propres outils puisque rien n’est prévu.
Plusieurs jours d’école seront perdus à la faire passer. Ensuite, le maître devra la corriger, l’analyser et rédiger le bilan à destination de l’IEN.
Sans considération pour les des maîtres qui travaillent au quotidien, dans leur classe, à réduire la difficulté scolaire et à faire réussir leurs élèves, les IEN imposent des tâches supplémentaires extrêmement lourdes pour alimenter un dispositif pour lequel ils ne sont pas volontaires et dont tous les professionnels savent bien qu’il sera d’une efficacité limitée.

Pour les directeurs d’école et pour les maîtres de CM,
ce seront des heures de travail supplémentaires
sans aucune compensation financière pour une mesure
qui ne relève pas du temps de l’Ecole.

Ce dispositif n’a rien à faire dans le temps réglementaire de l’école.

A l’origine de tout cela, aucun texte réglementaire mais un simple courrier du ministre aux inspecteurs d’académie ! L’administration avance au pas de charge sans s’inquiéter des problèmes de responsabilité et de sécurité alors qu’il n’y a aucun cadre légal.
Les IEN veulent imposer aux enseignants de consacrer du travail (préparation, correction) et du temps d’école pour une action qui ne relève pas des textes réglementaires.

Déontologie : la grande oubliée

Sans prendre de précautions, les IEN demandent de faire remonter les noms des élèves qui ont un Ppre, qui sont suivis par un Rased (sans considération pour le travail mené par les maîtres spécialisés ou les psychologues scolaires), qui sont susceptibles d’être maintenus (en dehors de toutes les procédures de plus en plus exigeantes qui encadrent les redoublements), et ceux qui sont « en très grande fragilité » ( ? ? ? )

Le SNUipp a immédiatement contacté l’inspection académique
- pour demander le retrait de ces consignes en dénonçant le manque de respect pour les directeurs et les enseignants,
- pour dénoncer l’extrême lourdeur des procédures.

Dans l’attente d’une réponse acceptable, le SNUipp donne comme consigne :
— aux directeurs de ne pas entrer dans le dispositif et de ne rien renvoyer aux IEN dans le cadre de la grève administrative.
— aux enseignants de CM de ne pas bouleverser leur travail de classe et de s’en tenir aux programmes et instructions officielles.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr