www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 mai 2008

Nouvelle organisation de la semaine CTPD du 13 mai 2008 : Les premières propositions de l’inspecteur d’académie de Haute-Saône.

Toutes les informations ci-dessous ont encore un caractère officieux. L’administration est toujours en attente des décrets et circulaires d’application.

La publication des décrets et des circulaires relatives à l’organisation des écoles et des obligations de service des enseignants du premier degré peuvent amener à les modifier.

3 mois après la présentation par Darcos de son protocole sur la suppression du samedi matin, aucun texte officiel n’est encore publié !

Au cours du CTPD du 13 mai, l’inspecteur d’académie (IA) a acté certains points de cadrage de la nouvelle organisation de la semaine en Haute-Saône. Le Snuipp 70 en publiera une analyse plus détaillée dans son bulletin Tache d’Encre.

- Pas de soutien obligatoire le mercredi matin.
La pression que nous avons effectuée dans ce sens a payé, l’IA a reculé. Le choix de l’organisation du soutien se ferait sous la responsabilité des maîtres avec un cadrage départemental pour éviter les inégalités entre les écoles d’une circonscription à l’autre.

- Pas de transport scolaire pour le soutien.
Le Conseil Général aurait décidé de n’organiser le transport des élèves du premier degré que le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi. C’est une nouvelle lourde de conséquence pour l’égalité républicaine devant l’Ecole. Sans transport spécifique, on peut craindre que l’accès au soutien ne soit remis en cause pour certains élèves par des problèmes matériels.

- Harmonisation de l’organisation du soutien au sein d’une même école.

- Le calendrier des animations pédagogiques serait donné par les IEN en tout début d’année. L’organisation du soutien dans les écoles devra en tenir compte.
Les animations pourraient se tenir le mercredi matin, le mercredi après midi ou le samedi matin (peu de précisions pour l’instant) . Si cette hypothèse devait se concrétiser, on pourrait craindre des semaines de travail à 6 jours !

- Les titulaires remplaçants pourraient être amenés à faire plus d’heures sur une semaine que leur temps réglementaire de service.
Une réserve d’heures serait prévue pour permettre des récupérations sur d’autres semaines.

- L’équipe pédagogique (en tenant compte du péri-éducatif existant) devrait faire avant les vacances une proposition d’organisation de la semaine et du soutien pour la rentrée prochaine.
Cette proposition serait présentée lors du dernier Conseil d’Ecole de l’année. On peut craindre encore une fois de la pression et de la précipitation dans les écoles.

D’autres points ont été débattus. L’IA a avancé quelques "réflexions". Il attend de voir si les circulaires à venir en précisent l’application.

- Rien pour les directeurs.
Cependant, le Snuipp a insisté pour demander une réflexion départementale sur la prise en compte des 60 heures dans le temps de travail des directeurs dans le cas où la circulaire n’apporterait aucune précision à ce sujet.

- Soutien dans les petites classes de maternelle.
Pour l’IA, chaque maître est réputé faire du soutien. Pour lui, rien dans les textes actuellement ne limite le soutien à l’école maternelle, même chez les tout petits ! Il a par contre été très évasif sur les contraintes en temps de concertation et en déplacement que nous avons décrites dans le cas où les enseignant(e)s de maternelle seraient amené(e)s à faire le soutien en primaire.

- Soutien en 1 fois 2 heures ou en 2 fois 1 heure.
L’IA ne souhaite pas de fractionnement du soutien en-dessous d’une heure.

- 10 heures de préparation et d’organisation, 50 heures en présence des élèves ;
c’est la répartition des 60 heures comme l’envisagerait l’IA. Ce qui est en retrait par rapport à ce qui se discute dans d’autres départements.

- Choix des élèves et durée des sessions sous la responsabilité des maîtres.
Il n’y aurait pas de quotas ou de cadrage départemental.

Toutes les informations ci-dessus ont encore un caractère officieux. L’administration est toujours en attente des décrets et circulaires d’application.

(extrait de la déclaration préalable du Snuipp au CTPD du 13 mai)
Pour le Snuipp la mise en place de cette nouvelle organisation de la semaine ne doit pas se traduire pas par une dégradation des conditions de travail des enseignants et avec nos collègues, nous veillerons au respect des points suivants :

- Il ne doit pas y avoir de travail obligatoire le mercredi matin (les enseignants refusent notamment de voir les frais de garde de leurs enfants augmenter).

- Toutes les écoles doivent avoir les mêmes possibilités de choix, dans un cadre départemental (l’organisation du soutien ne doit pas dépendre du transport, des décisions des inspecteurs de circonscription ou des mairies…)

- Les directeurs doivent avoir la possibilité d’utiliser en temps de décharge les deux heures supprimées, notamment pour l’organisation de ce dispositif.

- Les enseignants ne doivent pas voir leurs conditions de travail se dégrader : - pas de remise en cause des possibilités de travail à temps partiel, - pas de semaine de travail de six jours, - pas de surcharge de travail pour la mise en place du soutien, - pas de déplacements non défrayés, - pas de temps supplémentaire en présence des élèves hors temps de service…

- Les collègues et les écoles doivent pouvoir s’organiser pour la rentrée prochaine : les décisions doivent être prises rapidement.

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.