www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 mai 2008

NOUVELLE ORGANISATION DE LA SEMAINE : l’inspecteur d’académie va demander aux conseils des maîtres de se prononcer avant fin juin 2008.

Au cours du CDEN du 22 mai 2008, l’inspecteur d’académie a donné quelques précisions sur le dispositif qui s’appliquera à la rentrée en Haute-Saône. (A cette date, les décrets et circulaires étaient toujours en attente de publication. Plus d’infos ici)

1) Enseignement obligatoire : 24 heures hebdomadaires
réparties en 4 fois 6 heures sur le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi.

Le transport est assuré par le Conseil Général (85% des élèves de Haute Saône sont concernés).

Dérogation :
Il sera possible d’envisager la répartition des 24 heures hebdomadaires sur 9 demi-journées, à l’exclusion du samedi matin.

Cette organisation est soumise à autorisation de l’inspecteur d’académie qui vérifiera que locaux et transports sont disponibles et qu’il y a accord des parents et de la municipalité.

2) Les 60 heures annuelles de soutien (sans transport)

Dans ces 60 heures est inclus le temps de préparation et d’organisation (10 heures avait annoncé l’inspecteur d’académie la semaine dernière).
Cette aide n’est pas obligatoire, elle est soumise à l’accord des parents d’élèves.
Le transport des élèves est de la responsabilité des familles.
Le Conseil Général ne le prend pas en charge car il n’entre pas dans les horaires scolaires obligatoires. L’organisation hebdomadaire peut se faire : - en 4 fois une demi-heure (par exemple : classe de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30, soutien de 16h30 à 17 heures) - en 2 fois une heure,
- en une fois 2 heures le mercredi matin ou le samedi matin.

Le SNUipp a souligné que l’on quittait une organisation où l’école était obligatoire pour tous et où le transport était organisé chaque jour pour tous. Dans le dispositif Darcos, l’aide aux élèves sera soumise à la volonté des familles et à leur possibilité d’assurer matériellement le transport de leurs enfants.
C’est la remise en cause de l’Ecole obligatoire et gratuite de la République et l’organisation d’une école à deux vitesses qui pénalisera d’abord les plus défavorisés.

Conseil des maîtres fin mai, courant juin
Dès que possible, l’inspecteur d’académie demandera aux conseils des maîtres de se réunir pour arrêter l’organisation de la semaine pour l’année prochaine.
Le SNUipp a réclamé un délai suffisant (au moins 4 semaines), car il faudra pour les équipes prendre le temps de rencontrer et d’informer élus et parents d’élèves (en Conseil d’Ecole ?), peut-être aussi de s’organiser avec d’autres écoles (voir ci-dessous).

Validation et harmonisation par les IEN
Les propositions des conseils des maîtres seront étudiées et validées par les IEN qui sont chargés de l’harmonisation dans les circonscriptions.

Nous avons insisté pour que ce qui sera possible dans une circonscription ne soit interdit dans une autre.
Nous avons rappelé notre exigence d’un cadre départemental qui garantisse les mêmes possibilités pour toutes les écoles du département.
Nous avons interrogé l’inspecteur d’académie, sans réponse pour l’instant, sur le niveau d’harmonisation : le quartier, la commune, le RPI, école maternelle/élémentaire....

Face à notre insistance, l’inspecteur d’académie a proposé la réunion d’un groupe de travail départemental qui pourrait suivre cette phase de mise en place du nouveau dispositif : harmonisation, obligations de service et conditions de travail des enseignants.

Obligations de services des enseignants : toujours l’attente
En plus des 60 heures de soutien, entrent dans le service des enseignants 48 heures de service "capitalisées" sur l’année :
- 18 heures ; animations pédagogique et formation
- 6 heures : Conseils d’Ecole
- 24 heures : conseils de maîtres et de cycles, pps (élèves handicapés), relations avec les parents.

Pour l’heure, rien n’est arrêté faute de texte réglementaire. IEN et IA (et les enseignants !) sont dans l’attente.

Le SNUipp a insisté sur la nécessité pour les enseignants de connaître rapidement la manière dont s’organisera leur service l’année prochaine.
Il a annoncé qu’il veillerait au respect des conditions de travail imposées aux enseignants : pas de semaine de 6 jours, pas de travail le mercredi après-midi, pas de travail en présence d’élèves au delà des obligations de service (récréations du soir par exemple...)

Directeurs d’école : vers une autre utilisation des 60 heures de soutien
Le nombre d’heures attribuées aux directeurs serait proportionnel à la taille de l’école.

L’inspecteur a connaissance du projet de circulaire ministériel mais il ne donne que peu d’informations. Interrogé avec insistance par le SNUipp qui souhaite la prise en compte du travail des directeurs, il admet que le ministère, conformément à nos revendications, réfléchit à une utilisation possible des 60 heures de soutien pour les tâches de direction et d’organisation du dispositif.
Le nombre d’heures serait proportionnel à la taille de l’école (sans plus de précisions pour l’instant).
Seul chiffre lâché par l’inspecteur d’académie : l’attribution de la totalité des 60 heures pour la décharge de direction se ferait à partir de 13 classes...

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.