www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : SNUipp-FSU 70  / Grève  / Le Mouvement de Mai/Juin 2003 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 mai 2003

Mardi 5 mars 2007 : la dure journée d’Amandine -

Comment sera l’école en 2007 après l’application des mesures souhaitées par le gouvernement Raffarin : décentralisation, réductions importantes d’effectifs, suppression des aides éducateurs, fin de la scolarisation des plus petits à l’école maternelle, allongement de la durée de travail des enseignants...

Voici ce que pourrait être une journée d’Amandine.

Amandine, élève de CE2, rentre en classe.
Ils sont 30 élèves dans sa classe cette année, car des postes d’enseignants ont été supprimés.

Aujourd’hui, la maîtresse des CE1, âgée de 65 ans, est malade ; il n’y a pas de remplaçant. Les maîtres de l’école se répartissent ses élèves. Il y aura donc 34 élèves dans la classe d’Amandine.

Son maître a du mal à faire classe car c’est un Liste Complémentaire et il n’a pas encore reçu de formation pour enseigner.
Comme il est consciencieux, il a demandé à l’Inspection Académique de lui envoyer un Conseiller Pédagogique pour l’aider, mais celui-ci est débordé par rapport au nombre de personnes recrutées sur Liste Complémentaire.

Le maître est fatigué car il vient du Jura tous les jours.

Amandine aurait bien aimé avoir des cours d’anglais dans sa classe cette année, mais il n’y a pas assez de postes d’enseignants en langues.
Un des maîtres de son école a demandé un stage d’anglais mais ce stage a été annulé, car il n’y a pas assez de remplaçants.

Cette année, elle était contente de venir en CE2, car elle devait commencer les cours d’informatique.
Comme ses parents ne sont pas riches, elle n’a pas d’ordinateur à la maison.
Il n’y a plus d’aide-éducateur dans l’école pour surveiller les groupes d’enfants en informatique pendant que le maître fait du soutien aux autres élèves.
De plus, il n’y a pas assez d’ordinateurs pour que tous les élèves de sa classe puissent y aller en même temps. Amandine ne pourra donc pas faire informatique cette année.

Amandine aime beaucoup lire, elle adore aller à la bibliothèque.
Mais depuis cette année, elle ne peut plus y aller car il n’y a plus d’aide-éducateur pour gérer la BCD.
De toute façon, les 34 élèves de la classe ne pourraient pas tous rentrer dans la salle.

Cette année, Julie, la petite sur d’Amandine a eu deux ans.
Elle devait venir à l’école maternelle. Mais il n’y a plus assez de postes d’enseignants, alors les écoles maternelles ne prennent plus les enfants de deux ans.
Peut-être qu’elle viendra l’an prochain, si la maternelle accueille toujours ceux de trois ans.
Les parents de Julie et d’Amandine n’étaient pas contents car ils n’ont pas les moyens de mettre Julie en crèche (peu importe : il n’y aurait pas eu de place), ni de payer une nounou.
Heureusement que la mamie de Julie n’habite pas très loin, car sinon maman aurait sûrement dû s’arrêter de travailler.

Depuis quelques temps, Amandine ne voit pas très bien au tableau.
Elle l’a dit au maître qui lui a conseillé d’aller chez l’ophtalmologiste :
il n’y a plus de médecin scolaire !

Cédric, le petit frère d’Amandine, est en CP.
Il a du mal à apprendre à lire. Ses parents auraient bien aimé savoir pourquoi.
Mais depuis cette année, il n’y plus assez de psychologues scolaires pour venir tester les élèves.
Il n’y a plus d’aide-éducateur pour lui faire relire sa lecture pendant que sa maîtresse travaille avec les autres.
C’est dommage, car Cédric aurait sans doute juste besoin d’un peu d’aide.
Mais la maîtresse ne peut pas l’aider plus, car elle a 29 élèves dans sa classe et il n’y en a plusieurs en difficulté.

Ce scénario catastrophe est la réalité.
Il existe déjà et s’aggrave de jour en jour.
C’est pourquoi les personnels de l’Education Nationale
appellent les parents à se mobiliser
Pour défendre l’école
laïque, publique, gratuite
et de qualité.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.