www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône

Recherche par thème :

Navigation

Thèmes abordés

Recherche par thème :

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire rentrée 2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er octobre 2009

Budget 2010 : la répartition des suppressions de postes dans l’Éducation nationale

Ce sont 16 000 départs à la retraites en 2010 qui ne seront pas remplacés par des recrutements (dogme sarkozien du non remplacement d’un départ de fonctionnaire à la retraite sur 2).

Les 16 000 postes non remplacés en 2010 se répartissent comme suit :


- suppression de 18 202 « postes d’enseignants stagiaires »
du fait de la réforme de la masterisation. Il s’agit des enseignants qui passeront le concours en 2010 et qui seront directement affectés dans les classes ;

- création de 2 658 ETP (équivalent temps plein) dans le premier degré ;

- création de 144 ETP dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire dans le second degré ;

- suppression de 600 personnels administratifs.

Au total, cela représente le non-renouvellement de « 7 000 postes dans le premier degré et 6589 postes dans le second degré public ».

Le budget 2010 de l’Éducation nationale augmente de 1,6 % par rapport à 2009 soit un peu plus que l’inflation. Il s’élève à 59,6 milliards d’euros (en crédits de paiement, hors enseignement technique agricole), soit 21 % du budget global de la nation.

Analyse de la FSU

Le projet de Budget présenté au conseil des ministres est marqué par la persistance de choix qui accroissent les inégalités, dépouillent les services publics de leurs moyens de faire face aux besoins et tournent le dos aux besoins réels.

Le bouclier fiscal et les dispositions de la loi TEPA sont maintenus et les réductions de charge des entreprises sans contrepartie accentuées.

Les décisions nouvelles en matière de fiscalité ne font que réduire la progressivité de l’impôt direct et renforcer les injustices tout en imposant de nouveaux sacrifices aux moins favorisés et en accroissant les déficits.

Or ces choix servent de prétexte à poursuivre et amplifier la politique de destruction d’emplois dans les services publics avec pour conséquence une dégradation des services rendus aux usagers, une difficulté accrue à combattre les inégalités et pour les personnels la dégradation des conditions de travail et de formation et l’accroissement de la précarité.

Cela risque d’induire des transferts supplémentaires de missions et de charges vers les collectivités territoriales.

Au lendemain d’annonces prétendant instaurer une politique en faveur de la jeunesse, ce sont des dizaines de milliers d’emplois pouvant offrir des débouchés immédiats aux jeunes qui sont ainsi supprimés.

Ce projet de budget, marqué par des choix idéologiques a priori, fragilise encore plus les services publics, les solidarités et le pouvoir d’achat pourtant indispensables pour faire face à la crise : non seulement il ne répond pas à la gravité de celle-ci mais il va aggraver la précarité et les inégalités et sacrifier l’avenir.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 70 Adresse : 3 impasse St Vincent 70000 Vesoul
Tel/Fax : 03 84 75 34 53 Mel : snu70@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 70 - Haute-Saône , tous droits réservés.